Route des Secrets des Prépyrénées

Tous les visiteurs qui se rendront dans les Prépyrénées en tomberont amoureux et découvriront quelques secrets des Prépyrénées aragonaises tout au long de cette route. Cette frange montagneuse n’est pas seulement l’antichambre de l’emblématique chaîne des Pyrénées, elle possède des valeurs naturelles et culturelles exceptionnelles qui n’ont rien à envier à celles des Pyrénées. La beauté de ses paysages s’associe à un riche patrimoine historique, culturel et artistique.

Ici, les villages médiévaux, les églises romanes, les remparts ou les tours sont empreints d’histoire et la nature s’est chargée du reste en offrant des canyons, des défilés, des torrents qui dessinent des paysages très variés et constituent une destination idéale pour tous ceux qui recherchent des lieux différents. Cette région abrite des zones naturelles comme le Parc culturel de la rivière Vero, le Parc naturel de la Sierra et des Canyons de Guara et le Parc de Sobrarbe-Pyrénées qui a été intégré au réseau mondial des géoparcs de l’UNESCO ; ce magnifique site naturel très varié possède un riche patrimoine qu’il soit historique ou artistique ; un exemple est l’art rupestre de la rivière Vero qui a été inscrit au Patrimoine de l’humanité par l’UNESCO.

Renseignements utiles

  • Distance:
    242 km

    Temps estimé sans arrêts:5 h 46 min

    Étapes recommandées: 3-4

Étapes recommandées

    1. Rasal – Ligüerre de Cinca – Abizanda
    2. Abizanda – Alquezar
    3. Alquezar – Huesca
    1. Huesca – Alquezar
    2. Alquezar – Abizanda
    3. Abizanda – Ligüerre de Cinca – Rasal

Carte

Indications et points d'intérêt

Félicitations! Vous allez découvrir la route Slow Driving "Route des Secrets des Prépyrénées".
Veuillez suivre les indications proposées et ne perdez aucune information sur ces magnifiques destinations. En route!

Points de la route "Route des Secrets des Prépyrénées"

DÉBUT

Rasal est un village du canton Hoya de Huesca qui appartient à la commune Las Peñas de Riglos dans la province de Huesca. Il se trouve à 39 km de la ville de Huesca. C’est ici que commence la route des Secrets des Pré-Pyrénées. On peut également y accéder par la Route des Rois d’Aragon depuis Anzánigo ou Triste.

near_me DÉBUT

Rasal est un village du canton Hoya de Huesca qui appartient à la commune Las Peñas de Riglos dans la province de Huesca. Il se trouve à 39 km de la ville de Huesca. C’est ici que commence la route des Secrets des Pré-Pyrénées. On peut également y accéder par la Route des Rois d’Aragon depuis Anzánigo ou Triste.

Rasal local_hotel

Rasal est un beau village situé entre les sierras de Javierre, Lare et Caballera dans la splendide vallée de la Garona où coulent les eaux cristallines de la rivière du même nom. De nombreuses maisons typiques ont été conservées, avec leurs façades en pierre apparente ainsi que de majestueuses cheminées en pierre typiques de la région.

L’église de San Vicente Mártir date du XVIIIe siècle et abrite une statue romane de la Vierge noire du XIIe siècle. Une autre chapelle, la Trinidad, se trouve au bord de la Garona avec une agréable zone de pique-nique et une source qui alimente une belle fontaine avec quatre becs à tête de lion. La chapelle de San Juan Bautista, située à quelques kilomètres du village, est un petit joyau. D’apparence moderne avec sa nef rectangulaire, elle conserve toutefois une abside qui réunit les caractéristiques du style roman-mozarabe du Serrablo (ensemble d’églises situé plus au Nord) telles que les moulures ou tambour, les arcatures aveugles et les lésènes. C’est un exemple propre au style roman du Gállego qui se distingue de l’ensemble de San Pedro de Lárrede d’où provient ce style artistique particulier.

Point 1

À Rasal, prenez la calle Mayor vers l’ouest pendant 90 m, puis tournez à gauche et continuez la route jusqu’à Bentué de Rasal. Il y a 8,4 km.

near_me Point 1

À Rasal, prenez la calle Mayor vers l’ouest pendant 90 m, puis tournez à gauche et continuez la route jusqu’à Bentué de Rasal. Il y a 8,4 km.

Bentué de Rasal local_hotel

Le petit village de Bentué de Rasal se trouve dans la vallée de la Garona. La rivière forme une belle vallée tranquille, prenant sa source à Arguis, au pied du mont Peiró, pour traverser les villages de Bentué et Rasal et se jetter dans la rivière Gállego, juste après Anzánigo. La vallée se resserre entre le mont Peiró et la Ralla Espada à l’est, les contreforts méridionaux de la Sierra de Javierre au nord et les sierras de Caballera et de Loarre au sud. Derrière, ce sont les plaines de La Sotonera avec les villages de la route touristique, Bolea, Aniés et Loarre, célèbre pour son majestueux château du Moyen Âge.

Ses maisons présentent l’architecture typique de haute montagne, avec de grandes cheminées cylindriques et des toits en lause. Son église de style roman a subi différentes rénovations au cours du XVIe et XVIIe siècle ; elle est dédiée à San Cristóbal. La chapelle de la Virgen de la Corona du XVIIIe siècle se trouve à l’extérieur du village. Le village est le point de départ de magnifiques randonnées à pied ou en VTT qui permettront de profiter de la tranquillité du lieu.

Point 2

Depuis Bentué de Rasal continuez sur la HU-V-3001 jusqu’à la bifurcation avec l’ancienne N-240, puis continuez à droite pour arriver à Arguis. Vous aurez parcouru 9,1 km

near_me Point 2

Depuis Bentué de Rasal continuez sur la HU-V-3001 jusqu’à la bifurcation avec l’ancienne N-240, puis continuez à droite pour arriver à Arguis. Vous aurez parcouru 9,1 km

Arguís et tunnel de Manzanera local_hotelrestaurant

Le joli village d’Arguis se trouve à neuf kilomètres de Bentué, vers l’est, au début de la vallée, au pied de la sierra de Gratal. Des exemples d’architecture populaire typique de la montagne sont à voir tout autour de l’église de San Miguel. Près du village, le barrage d’Arguis qui date de 1704 est le plus ancien d’Aragon et le paradis des pêcheurs ; le centre d’interprétation « Pascual Garrido » qui se trouve à proximité permet aux visiteurs de découvrir les forêts et les prairies d’un autre site voisin, le Parc naturel de la sierra et des canyons de Guara.

De retour au village, l’ancienne route de l’alto de Monrepós N-240 conduira à l’entrée du tunnel de La Manzanera, point de départ de deux randonnées vivement recommandées : l’ascension à la sierra de Bonés par un chemin de terre dans un magnifique site naturel de vertes prairies et de belles étendues et l’accès aux vallées de Belsué et Nocito. Une petite route permet d’atteindre la première vallée et une piste goudronnée conduit à la deuxième vallée qui pénètre dans le Parc de Guara sur le versant nord, le moins connu et le plus sauvage.

Point 3

Pour rejoindre le tunnel de la Manzanera puis Belsué, vous devrez prendre l’ancienne route N-240 direction nord-ouest, en suivant le panneau de la Sierra de Guara. Juste après Arguis, vous laisserez sur votre gauche la bifurcation qui mène à la vallée de la Garona. Vous arriverez au tunnel de la Manzanera qui sera sur votre gauche et continuerez en direction de Belsué. À cet endroit, vous trouverez une piste goudronnée avec des tronçons en mauvais état entre Nocito et Lasaosa. Les randonneurs à pied, à vélo et des véhicules y circulent habituellement. Il convient toutefois de surveiller l’état de la route ;  en cas de doute, vous pouvez emprunter la route nationale en traversant le tunnel de Monrepós et avant d’arriver à Lanave après le col, prendre la bifurcation à droite vers Boltaña pour rejoindre Laguarta et poursuivre cette magnifique route. Au total, il y a 8,1 km entre Arguis et Belsué.

near_me Point 3

Pour rejoindre le tunnel de la Manzanera puis Belsué, vous devrez prendre l’ancienne route N-240 direction nord-ouest, en suivant le panneau de la Sierra de Guara. Juste après Arguis, vous laisserez sur votre gauche la bifurcation qui mène à la vallée de la Garona. Vous arriverez au tunnel de la Manzanera qui sera sur votre gauche et continuerez en direction de Belsué. À cet endroit, vous trouverez une piste goudronnée avec des tronçons en mauvais état entre Nocito et Lasaosa. Les randonneurs à pied, à vélo et des véhicules y circulent habituellement. Il convient toutefois de surveiller l’état de la route ;  en cas de doute, vous pouvez emprunter la route nationale en traversant le tunnel de Monrepós et avant d’arriver à Lanave après le col, prendre la bifurcation à droite vers Boltaña pour rejoindre Laguarta et poursuivre cette magnifique route. Au total, il y a 8,1 km entre Arguis et Belsué.

Belsué local_hotel

La vallée de Belsué est une cuvette étroite qui s’étend tout en longueur. Elle suit l’axe des Sierras extérieures, un couloir naturel qui est compris entre le Pico del Águila à l’ouest et le Cabezo de Guara à l’est.  Ici la double source de la rivière Flumen coule de manière tortueuse jusqu’au barrage de Santa María de Belsué, son débit étant accru par les fortes émergences du Cienfuéns.

Belsué appartient à la commune de Nueno et semble faire de l’équilibre entre les falaises abruptes de la sierra. Ce village qui est situé à presque mille mètres d’altitude abrite un temple de tradition hispano-wisigothe, le véritable chaînon manquant entre cette époque historique et celle de l’art lombard auquel il emprunte les petits arcs aveugles qui ornent son chevet droit.

Point 4

Depuis Belsué, descendez sur la piste goudronnée sinueuse pendant 8,1 km. Vous passerez par une vaste peupleraie tout près du barrage de Belsué.

near_me Point 4

Depuis Belsué, descendez sur la piste goudronnée sinueuse pendant 8,1 km. Vous passerez par une vaste peupleraie tout près du barrage de Belsué.

Barrage de Belsué

Le barrage de Belsué se trouve à quelques mètres de la peupleraie, au bord du Flumen (avec la sculpture intitulée « los árboles florecen en Huesca »). C’est le point de départ d’une randonnée qui fait le tour du barrage, sous les falaises solitaires et agrestes de Cienfuens.

Cette boucle est agréable et facile et offre des vues très agréables sur la vallée de Belsué.

Cet itinéraire permettra de visiter la Cueva Ártica, le dolmen de Belsué (mégalithique) et de découvrir de formidables points de vue sur le Salto de Roldán et le Pico del Águila sur le versant est, des tunnels dans la roche, de hautes parois de roche calcaire, le paysage typique de la Sierra de Guara où nichent les vautours fauves qui peuvent être observés en plein vol, parfois accompagnés de gypaètes barbus. Une véritable partie de plaisir pour les amateurs de nature.

Il faudra également s’arrêter dans les villages abandonnés de Santa María de Belsué (église romane du XIe siècle) et de Lúsera.

Point 5

Peu après le barrage, vous verrez le croisement à gauche qui monte jusqu’au village abandonné de Lúsera.

near_me Point 5

Peu après le barrage, vous verrez le croisement à gauche qui monte jusqu’au village abandonné de Lúsera.

Lúsera

L’accès au village abandonné de Lúsera se fait par la piste qui part de la route qui relie Belsué et Bara. Il est perché sur un promontoire rocheux dominant la vallée et le barrage de Belsué,  à 1.035 mètres d’altitude ; son tracé et ses maisons rappellent le caractère défensif des villages du Moyen Âge.

Le village présente deux passages voûtés et l’église de San Miguel de style baroque qui a été construite sur le bas-côté. Une autre curiosité de ce site, assez rare dans la région, est un intéressant puits-source qui était utilisé à l’époque musulmane.

Point 6

Depuis Lúsera il y a 16,2 km jusqu’à Nocito, vers l’est par la même route qui vous y a mené.

near_me Point 6

Depuis Lúsera il y a 16,2 km jusqu’à Nocito, vers l’est par la même route qui vous y a mené.

Nocito local_hotellocal_hotelrestaurantrestaurant

En haut d’une vallée extraordinaire, sur le versant nord de la Sierra de Guara, au pied du Tozal de Guara, Nocito est le village de montagne par excellence. Le silence, le calme et le repos caractérisent ce charmant village entouré de beaux paysages parsemés d’arbres et de sommets qui permettent de s’isoler et d’arrêter le temps.

Le centre du village est divisé en deux quartiers.  Le quartier de San Juan abrite trois maisons et l’église paroissiale de San Juan du XVIIIe siècle. Un pont médiéval enjambe le Guatizalema et permet de rejoindre le quartier de San Pedro ou de Santa Marina qui abrite une chapelle dédiée à cette sainte : cette construction rurale se dresse sur des vestiges romans.

Au départ du village, un sentier agréable et facile permet d’accéder au sanctuaire de San Úrbez. Une autre randonnée très connue au départ de Nocito permettra de découvrir le canyon de la Pillera agreste et profond.

Point 7

En prenant la direction nord, il y a 10,8 km. Sur une partie du trajet vous longerez la rivière Guatizalema.

near_me Point 7

En prenant la direction nord, il y a 10,8 km. Sur une partie du trajet vous longerez la rivière Guatizalema.

Lasaosa local_hotel

Lasaosa est situé dans la vallée de la Guarguera. Ce cadre d’une beauté sereine est idéal pour les amateurs de sentiers, de vélos ou pour admirer un splendide coucher de soleil. Le village a été abandonné il y a plus de cinquante mais il est actuellement en cours de repeuplement ; des maisons ont été reconstruites et les efforts se multiplient pour créer les infrastructures nécessaires. Il possède une église en ruines et une vieille abbaye du XVIe siècle qui a été également détruite. D’autres bâtiments singuliers ont été conservés comme l’ancienne forge ou le four à pain. Il est situé au cœur du village et présente une construction unique avec un grenier pour stocker le blé, une petite goulotte en bois pour acheminer le grain et une meule et son tamis ; le magnifique four à bois est en pierre, avec une voûte intérieure.

Le dolmen de Lasaosa ou d’Ibirque se trouve à proximité du village et il est connu également sous le nom de caseta d’as bruxas. Il apparaît au col de Bail, ligne de séparation naturelle entre la Sierra de Guara et la Guarguera, dans un cadre spectaculaire dominé par le versant nord du tozal de Guara. Il s’agit d’une sépulture de grande taille (1,57 m sur 1,75 m) où différents ossements et ustensiles ont été trouvés. Il a été découvert en 1949 et les fouilles ont été effectuées en 1953. C’est un monument néolithique du haut Aragon.

Point 8

Depuis Lasaosa, continuez vers le nord en traversant la rivière Guarga et rejoignez l’A-1604 puis tournez à droite en direction de Laguarta. Une fois sur cette route, vous laisserez la rivière sur la droite une bonne partie du tronçon. Il y a 18,3 km.

near_me Point 8

Depuis Lasaosa, continuez vers le nord en traversant la rivière Guarga et rejoignez l’A-1604 puis tournez à droite en direction de Laguarta. Une fois sur cette route, vous laisserez la rivière sur la droite une bonne partie du tronçon. Il y a 18,3 km.

Laguarta

Laguarta est le principal village de la vallée dépeuplée de la Guarguera. Le village a été abandonné mais revit peu à peu grâce aux efforts de ses habitants actuels. Il est divisé en deux parties, avec de grandes portes d’accès décorées, de beaux balcons ornés de magnifiques éléments de ferronnerie ou des toitures qui ont respecté les caractéristiques de construction de la région. L’église paroissiale du  XVIIe siècle est composée d’une nef unique qui se termine en abside droite, le tout surmonté d’une voûte à lunettes.

Mais le signe particulier de cet endroit des Pyrénées est sa voûte céleste.  Sa situation à 1.200 m d’altitude et ses conditions de visibilité nocturne sans contamination lumineuse ni atmosphérique en font un lieu privilégié pour l’observation astronomique.  Le fait d’avoir un ciel noir et dégagé plus de 200 jours par an a motivé la demande du label international Réserve Star Light. Le projet  « Laguarta, Ciudad de las Estrellas »  vise la construction d’un centre d’observation astronomique qui serait une référence au niveau international afin de mettre à profit les conditions privilégiées de ce lieu.

Point 9

Ce trajet représente un total de 19,1 km. Depuis Laguarta prenez l’A-1604 pendant 12,1 km, ensuite tournez à droite au panneau du carrefour vers Las Bellostas et continuez la route en passant par El Pueyo de Morcat jusqu’à Las Bellostas.

near_me Point 9

Ce trajet représente un total de 19,1 km. Depuis Laguarta prenez l’A-1604 pendant 12,1 km, ensuite tournez à droite au panneau du carrefour vers Las Bellostas et continuez la route en passant par El Pueyo de Morcat jusqu’à Las Bellostas.

Las Bellostas

Le charmant hameau de Las Bellostas se trouve à 1.110 mètres d’altitude entre la rivière Vero et le canyon de Balcés, dans le Parc naturel de la Sierra et Cañones de Guara. Parmi ses maisons éparpillées entre les champs de céréales figurent de beaux exemples d’architecture comme la casa Tejedor, la Abadía ou casa Molinero, un bâtiment isolé flanqué d’une tour construit au XVIe siècle ; ce bel exemplaire d’architecture populaire a été déclaré BIC (Bien d’intérêt culturel).

Le village abrite également un bel ouvrage de style roman (XIIe siècle) bien qu’ayant subi de nombreuses modifications au XVIIe et XVIIIe siècle : il s’agit de l’église de San Ramón Nonato ou de la Asunción de Nuestra Señora. Le point de départ pour faire la descente du canyon de la rivière Balcés se trouve tout près du village. Pour ce qui est des sentiers de randonnée,  l’itinéraire Geo Ruta 14 « Secrets de la Sierra de Guara » est un parcours géologique qui a été intégré dans le réseau des Géo-itinéraires du géoparc mondial de l’UNESCO du Sobrarbe-Pirineos ; il part de Las Bellostas et rejoint la chapelle de Santa Marina à Bagüeste et dure environ cinq heures et demi.

Point 10

Depuis Las Bellostas continuez la route (chemin d’Espluguiacha) jusqu’au carrefour, tournez à droite en direction de Sarsa de Surta. Il y a 5,7 km.

near_me Point 10

Depuis Las Bellostas continuez la route (chemin d’Espluguiacha) jusqu’au carrefour, tournez à droite en direction de Sarsa de Surta. Il y a 5,7 km.

Sarsa de Surta local_hotel

Sarsa de Surta est situé dans une grande vallée sur la rive droite de la rivière Vero à 884 m d’altitude  et dans la partie sud du géoparc mondial UNESCO du Sobrarbe-Pirineos. Le Tozal de Surta qui culmine à 1.348 m surveille le hameau. L’ascension est une courte randonnée qui permet de profiter de vues exceptionnelles sur les cimes des Pyrénées. Le village est composé de quatre groupes qui entourent l’église et forment un ensemble intéressant de constructions populaires. Il faudra visiter l’église paroissiale, de style roman rural du XI ou XIIe siècle avec une tour élancée qui arbore une belle baie géminée à meneau orné d’un chapiteau. L’ensemble formé par le musée et le site ethnologique de Pedro Buil (moulin, rucher et fabrique de tuiles) permet de faire découvrir le mode de vie d’autrefois. Il se trouve entre Sarsa de Surta et Paules de Sarsa.

Près de la route, un quartier se sépare du centre et abrite un joli pont d’une seule travée formant un grand arche à deux pentes. Les vestiges d’une tour défensive se trouvent à proximité du village, adossée à une église où le roi Ramiro II « El Monje » aurait vécu. Pour les amateurs de spéléologie, la Cueva Drólica se trouve également tout près.

Point 11

Il n’y a que 3 km. Continuez depuis le croisement vers Sarsa de Surta par la route (chemin d’Espluguiacha) jusqu’à Paúles de Sarsa.

near_me Point 11

Il n’y a que 3 km. Continuez depuis le croisement vers Sarsa de Surta par la route (chemin d’Espluguiacha) jusqu’à Paúles de Sarsa.

Paules de Sarsa local_hotel

Un splendide site naturel au cœur de la vallée de la rivière Vero sert de cadre à ce petit village du géoparc mondial UNESCO du Sobrarbe-Pirineos qui bénéficie d’un emplacement privilégié aux portes du Parc naturel de la Sierra et Cañones de Guara et du Parc culturel de la rivière Vero.

Le village presque linéaire’organise autour d’une seule rue au bout de laquelle se trouve l’église paroissiale de San Miguel du XVIIe siècle. Le clocher dont le sommet se termine par une voûte est un des éléments architecturaux les plus remarquables du monument. D’autres constructions notables sont la casa Rufas dont la porte indique la date de 1786. La chapelle de San Isidro de 1768 se trouve à proximité du village. Le paysage regorge de grottes et de cavités et certaines abritent des vestiges préhistoriques comme les peintures rupestres de Peña Miel ou les vestiges wisigoths de Cueva Foradada.

Point 12

Continuez la route depuis Paules de Sarsa jusqu’à l’A-2205. Tournez à gauche pour rejoindre cette route et à 400 m tournez à droite vers Olsón en passant par Mondot. Au total depuis Paúles de Sarsa il y a 10,3 km et depuis le point précédent, 6,9 km

near_me Point 12

Continuez la route depuis Paules de Sarsa jusqu’à l’A-2205. Tournez à gauche pour rejoindre cette route et à 400 m tournez à droite vers Olsón en passant par Mondot. Au total depuis Paúles de Sarsa il y a 10,3 km et depuis le point précédent, 6,9 km

Olsón local_hotel

Ce petit village rural se trouve entre les bassins du Cinca et du Vero dans une vallée très abrupte. Cet emplacement est idéal pour contempler les Pyrénées centrales. Olsón comme tous les villages et le territoire de la communauté des communes de Sobrarbe fait partie du géoparc du Sobrarbe-Pirineos qui a été intégré dans la liste des géoparcs mondiaux de l’UNESCO.

Le village se dresse sur un haut promontoire qui était dominé par le château au XIe siècle. Il n’en reste que quelques vestiges. L’église, le cimetière et l’abbaye ont été construits à son emplacement. L’imposante église de Santa Eulalia (déclarée bien d’intérêt culturel) est connue comme  cathédrale de Sobrarbe en raison de ses impressionnantes dimensions et elle est considérée comme le meilleur exemple d’architecture religieuse du XVIe siècle de la région. Elle possède un remarquable portail-retable Renaissance et une tour élancée en pierre avec un bel escalier en colimaçon. La chapelle de San Benito à laquelle les visiteurs pourront accéder à pied date du XVIIe siècle et conserve d’intéressantes peintures murales du XVIIe siècle. Les bâtiments civils à visiter sont les maisons Abadía, avec une porte en arc en plein cintre et une inscription gravée dans la pierre indiquant le nom de famille Broto, Casa Alejandro, avec son four à pain et son blason, Casa de la Peña ou encore Casa Pardina. Ce sont de magnifiques exemples de l’architecture traditionnelle locale.

Point 13

Sortez d’Olsón vers la route d’où vous veniez et continuez-la en passant par Javierre de Olsón et par Lamata (halte obligée pour visiter le Musée Paléontologique de Sobrarbe) jusqu’à l’A-138. Une fois arrivé, tournez à gauche, et à quelques mètres vous trouverez la route sur la droite (Mesón de Ligüerre), en direction de la Vallée de La Fueva où vous continuerez par cette route jusqu’à celle qui vous mènera au beau village restauré de Ligüerre de Cinca. Il y a 8,7 km.

near_me Point 13

Sortez d’Olsón vers la route d’où vous veniez et continuez-la en passant par Javierre de Olsón et par Lamata (halte obligée pour visiter le Musée Paléontologique de Sobrarbe) jusqu’à l’A-138. Une fois arrivé, tournez à gauche, et à quelques mètres vous trouverez la route sur la droite (Mesón de Ligüerre), en direction de la Vallée de La Fueva où vous continuerez par cette route jusqu’à celle qui vous mènera au beau village restauré de Ligüerre de Cinca. Il y a 8,7 km.

Ligüerre de Cinca local_hotelrestaurant

Ligüerre de Cinca est l’histoire d’un village qui a été abandonné lors de la construction du barrage El Grado/Lo Grau et qui a été redynamisé à des fins touristiques, sociales et agricoles. Ligüerre est un endroit paisible entouré par le barrage et permet de découvrir le retour à la vie d’un village au milieu des oliviers et des pins. L’ensemble respire le charme rustique des maisons en pierre et des fenêtres en bois. Le nouveau Ligüerre se consacre au vin, à la culture, au bien-être et à la gastronomie et de nombreuses activités pour les enfants et les personnes âgées sont organisées comme les visites des cave ou des vignes. Le nouveau village de Ligüerre et son vin sont des partenaires du géoparc mondial UNESCO du Sobrarbe-Pirineos.

Point 14

Depuis Ligüerre de Cinca revenez sur l’A-138  jusqu’à Mesón de Ligüerre et depuis là tournez à gauche et continuez jusqu’à la route à droite qui vous mènera à  Abizanda. Il y a 8 km de trajet.

near_me Point 14

Depuis Ligüerre de Cinca revenez sur l’A-138  jusqu’à Mesón de Ligüerre et depuis là tournez à gauche et continuez jusqu’à la route à droite qui vous mènera à  Abizanda. Il y a 8 km de trajet.

Abizanda local_hotelrestaurant

Abizanda est un petit village à l’entrée du géoparc mondial UNESCO du Sobrarbe-Pirineos ; situé sur un ancien site musulman, il se trouve au pied d’une forteresse médiévale qui conserve un pan de l’enceinte fortifiée. De la route, on pourra observer deux tours qui se dressent sur la colline : le clocher de l’église et l’imposante tour spectaculaire de 24 mètres de haut, un des principaux vestiges à caractère défensif du Moyen Âge en Aragon.

L’église possède une abside polygonale, de style gothique aragonais du XVIe siècle et elle est composée d’une seule nef surmontée d’une voûte en étoile. La tour médiévale a été construite par des maîtres lombards au XIe siècle sur les vestiges du temple musulman. Il s’agit d’un inmense bâtiment de très grande qualité qui s’élève sur cinq étages, terminé par une partie en surplomb en bois avec un couloir qui suit le périmètre. Un escalier en bois permet d’accéder à l’entrée qui se trouve au premier étage. Cette grande construction défensive est, avec la tour de Biel, la plus complète de la période romane et elle a été conservée telle qu’elle a été construite au XIe siècle. La tour accueille actuellement des expositions temporaires et l’ancienne abbaye abrite le musée des croyances et des religiosités populaires des Pyrénées centrales. Abizanda possède également la Casa Pirenaica de los Títeres qui propose une exposition de marionnettes du monde entier et différents spectacles dans son propre théâtre. Une autre curiosité est le puits arabe qui a été dernièrement restauré.

Point 15

Sortez d’Abizanda par la calle Mayor (rue principale) jusqu’à l’A-2210 dont le tracé est très sinueux. En arrivant à Naval, prenez l’A-2208 pour entrer au village et à Salinas del Naval, la Mer Morte aragonaise ! Il y a 12,8 km de trajet.

Point 16

Continuez l’A-2208 depuis Naval vers le sud-ouest pendant 19,1 km pour arriver à Salas Altas. Vers la moitié du chemin vous laisserez à droite Salinas de Hoz. Une fois à Salas Altas, continuez vers le Sud par l’A-2208 et à 2,4 km vous trouverez Salas Bajas Ces deux villages se trouvent dans une zone de caves et de vignobles qui conforment un paysage unique pour le tourisme œnologique et où se trouve l’Appellation d’Origine des Vins du Somontano.

near_me Point 16

Continuez l’A-2208 depuis Naval vers le sud-ouest pendant 19,1 km pour arriver à Salas Altas. Vers la moitié du chemin vous laisserez à droite Salinas de Hoz. Une fois à Salas Altas, continuez vers le Sud par l’A-2208 et à 2,4 km vous trouverez Salas Bajas Ces deux villages se trouvent dans une zone de caves et de vignobles qui conforment un paysage unique pour le tourisme œnologique et où se trouve l’Appellation d’Origine des Vins du Somontano.

Salas Altas et Salas Bajas local_hotelrestaurant

Le village de Salas Altas se trouve au pied de la sierra de la Candelera dans un terroir vitivinicole par excellence. Le relief abrupt de la sierra a marqué le développement du village et les maisons se sont adaptées au terrain escarpé. Son architecture populaire présente de grandes demeures seigneuriales avec d’élégantes façades qui se mélangent aux maisons médiévales plus petites qui se trouvent sur le versant de la sierra. Son église paroissiale qui est dédiée à Santa Ana  date du XVIe siècle et a été construite dans le style gothique tardif. En haut de la sierra, la chapelle de la Candelera représente un véritable balcon naturel sur le Somontano.

Salas Bajas est situé au sud de la Sierra de Salinas, une des sierras extérieures des Pyrénées, dans l’interfluve des rivières Vero et Cinca. Une promenade dans le vieux village permettra de découvrir des maisons construites entre le XVIe et le XVIIIe siècle, les unes ont des façades en brique propre à l’architecture populaire et d’autres sont de grandes demeures seigneuriales avec de grandes arches à vousseaux et des blasons héraldiques qui évoquent la lignée noble de leurs propriétaires. La grande église de San Vicente Mártir se trouve au cœur du village et a été construite au XVIIIe siècle dans un style baroque tardif.

Cette région abrite de nombreux villages, cimes et sierras ainsi que les grandes étendues de vignobles et des caves emblématiques appartenant à l’appellation d’origine contrôlée Somontano. http://www.rutadelvinosomontano.com/

Point 17

Depuis Salas Bajas allez vers le sud par l’A-2208 durant 5 km jusqu’au croisement avec l’A-1232, prenez la direction Castillazuelo – Alquézar  sur 5,7 jusqu’à Pozán de Vero. Vous trouverez dans le village les indications pour arriver au sentier : Senda de los azudes de Pozán del Vero.

near_me Point 17

Depuis Salas Bajas allez vers le sud par l’A-2208 durant 5 km jusqu’au croisement avec l’A-1232, prenez la direction Castillazuelo – Alquézar  sur 5,7 jusqu’à Pozán de Vero. Vous trouverez dans le village les indications pour arriver au sentier : Senda de los azudes de Pozán del Vero.

Pozán de Vero local_hotelrestaurant

Le village se trouve dans un lieu privilégié sur la rive gauche de la rivière Vero  et à proximité du Parc culturel  qui permettra d’observer la richesse des peintures rupestres inscrites au Patrimoine mondial. Ses rues abritent de belles maisons construites en pisé, en pierre et en brique. Certaines présentent de belles entrées ; d’autres cachent de belles caves voûtées centenaires. L’imposante église de la Asunción de style baroque a été construite au XVIIIe siècle.

La senda de los Azudes est une marche de 2 heures entre les cultures et les ripisylves et relie le Salto de Pozán au barrage d’Arriba. Le salto ou barrage de Pozán est un des  ouvrages les plus monumentaux de sa catégorie et figure parmi les mieux construits et les mieux conservés. Cette construction solide a été minutieusement effectué dans la roche à un endroit où la rivière avait formé une grande cuvette. Un pont médiéval permet de franchir la rivière et relie Pozán aux villages voisins de Peraltilla et Azara. Au delà de la rivière, les monts sont occupés par de vastes étendues de vignes appartenant à l’appellation d’origine contrôlée Somontano.

Point 18

Depuis Pozán de Vero, continuez vers le nord par l’A-1232. Sur ce trajet de 12,6 km vous longerez la rivière Vero jusqu’à Alquézar, un des plus Beaux Villages d’Espagne et des villages médiévaux les plus charmants d’Aragon.

near_me Point 18

Depuis Pozán de Vero, continuez vers le nord par l’A-1232. Sur ce trajet de 12,6 km vous longerez la rivière Vero jusqu’à Alquézar, un des plus Beaux Villages d’Espagne et des villages médiévaux les plus charmants d’Aragon.

Alquézar local_hotellocal_gas_stationrestaurant

La majestueuse ville médiévale d’Alquézar se dresse entre les profonds canyons qui ont été patiemment creusés par les eaux de la rivière Vero dans un site impressionnant qui fait partie du Parc naturel de la Sierra et Cañones de Guara et du Parc culturel de la rivière Vero. Sa visite permet presque de voyager dans le temps. À la cime d’un rocher, l’imprenable château-collégiale de Santa María la Mayor domine le hameau médiéval qui forme un labyrinthe. Cette magnifique collégiale se distingue par un beau cloître d’origine romane et ses peintures murales.

La plaza Mayor, splendide et tranquille, est entourée de porches ; c’est le centre névralgique du village qui abrite les plus belles bâtisses. La roche, l’eau, l’histoire, l’art et la légende se mélangent dans ce village qui a été déclaré Ensemble historique et qui figure parmi les plus beaux villages d’Espagne. Les amateurs pourront pratiquer le canyoning dans les environs et effectuer de nombreuses randonnées à pied. Il faut notamment citer la Ruta de las Pasarelas del Vero, un sentier aérien qui suit une partie de la rivière.  À proximité d’Alquézar, il faudra également visiter le sites d’arts rupestres de Quizans et Chimiachas dans le Parc culturel de la rivière Vero.

Ne manquez pas

Passerelles du Vero
Point 19

En sortant d’Alquézar vous arriverez à un rond-point où vous prendrez la deuxième sortie vers la HU-352. Un kilomètre après, vous rejoindrez l’A-1233 pour arriver à  Radiquero. Le trajet représente 3,3 km environ.

near_me Point 19

En sortant d’Alquézar vous arriverez à un rond-point où vous prendrez la deuxième sortie vers la HU-352. Un kilomètre après, vous rejoindrez l’A-1233 pour arriver à  Radiquero. Le trajet représente 3,3 km environ.

Radiquero

Radiquero est situé juste à côté du splendide village médiéval d’Alquézar,  aux portes du Parc naturel de la Sierra et Cañones de Guara. Le village fait partie du Parc culturel de la rivière Vero, un espace qui revêt une importance particulière en raison de sa somptuosité et de ses vestiges d’art rupestre qui ont été inscrits au Patrimoine de l’humanité par l’UNESCO. Les eaux du Vero permettent d’offrir de multiples activités sportives dans la région. Le hameau s’étend au pied de la Sierra de Sevil sur une douce colline qui contemple les piémonts.

Une promenade tranquille dans ses rues permettra de découvrir des portes à voussoirs, des  blasons héraldiques, des avant-toits… mais les éléments les plus intéressants sont les passages couverts. L’église de Nuestra Señora de Bastarillas au centre du village date du XVIIe siècle et conserve quelques vestiges romans. Radiquero est également connu pour ses fromages artisanaux à base de lait de chèvre et comme dans toute la région pour ses excellents vins dont la qualité est garantie par l’appellation d’origine contrôlée Somontano.

Point 20

Depuis Radiquero continuez par l’A-1233 vers le sud. Le trajet représente 4,3 km.

near_me Point 20

Depuis Radiquero continuez par l’A-1233 vers le sud. Le trajet représente 4,3 km.

Adahuesca local_gas_stationlocal_hotelrestaurant

Le village d’Adahuesca, situé stratégiquement entre les vallées d’Alcanadre et Vero, est un lieu idéal pour découvrir les Sierras de Guara et Sevil. Le centre du village est très resserré et possède de beaux exemples d’architecture populaire. L’arc en plein cintre est un élément récurrent sur différentes façades. L’église paroissiale de San Pedro a été construite au XVIIIe siècle et répond au style baroque classique. Sobre et élégante, elle présente de belles proportions.

La chapelle de Nuestra Señora del Treviño qui a été déclarée monument historique et artistique est un exemple tardif de la transition romane-gothique qui date du premiers tiers du XIIIe siècle et constitue le seul vestige d’un ancien monastère. Il ne faudra pas partir sans avoir goûté les pâtisseries artisanales locales : les « culebretas » ou les « dineretes de Sevil ».

Adahuesca est le point de départ de plusieurs circuits de randonnées et de cyclotourisme. Sa fromagerie et sa cave proposent également d’intéressantes visites personnalisées.

Point 21

À Adahuesca prenez l’A-1230 pendant 8,8 km direction Bierge. À la hauteur d’Alberuela de Laliena vous traverserez la rivière Isuala et vous continuerez en direction de Bierge.

near_me Point 21

À Adahuesca prenez l’A-1230 pendant 8,8 km direction Bierge. À la hauteur d’Alberuela de Laliena vous traverserez la rivière Isuala et vous continuerez en direction de Bierge.

Bierge local_hotelrestaurant

Le village de Bierge est situé à 598 m entre les rivières Alcanadre, Formiga et Isuala dans le Parc naturel de la Sierra et Cañones de Guara.  Il est perché sur une colline qui est appelée Monte Cascallo qui aurait abrité un château. L’église dédiée à Santiago est une église réformée du XVIe siècle qui a été construite sur un temple plus ancien. Le portail décoré d’éléments Renaissance et la galerie d’arcs en plein cintre en briques sont d’évidentes références chronologiques. Le hameau s’est étendu au fil du temps sur le versant et dans la plaine. De nombreuses maisons portent des blasons héraldiques qui évoquent le caractère noble de la région au XVIIIe siècle. Dans le village, la chapelle de San Fructuoso est célèbre pour ses peintures murales gothiques qui décorent l’intérieur. Le salto de Bierge et ses environs sont considérés comme un des meilleurs sites de baignade en pleine nature. L’accès est contrôlé afin de préserver cet environnement.

Bierge est la porte d’entrée de la vallée du Rodellar, un des espaces naturels les plus spectaculaires de la province et un lieu privilégié pour la pratique de sports d’aventure et l’observation des oiseaux.

Point 22

Prenez l’A-1227 vers Panzano et Morrano. Á moitié chemin, vous pourrez voir Huevo de Morrano. Il y a 8,2 km jusqu’à Panzano.

near_me Point 22

Prenez l’A-1227 vers Panzano et Morrano. Á moitié chemin, vous pourrez voir Huevo de Morrano. Il y a 8,2 km jusqu’à Panzano.

Panzano local_hotelrestaurant

Situé au pied de la sierra de Guara et des rivières Formiga et Calcón, Panzano s’incline face à la beauté des montagnes environnantes. Paradis des randonneurs et des amateurs de VTT, le village regorge de sites qui feront le bonheur des visiteurs : l’ascension du Tozal de Guara, à 2077 mètres, les gorges spectaculaires de Fabana ou le canyon de Calcón, le circuit qui relie Panzano et Aguas (très intéressant en VTT) ou encore la visite de la chapelle de Fabana (XIIe siècle), de son église paroissiale d’origine romane (XIIe siècle) ou du sanctuaire des saints Cosme et Damián.

Point 23

Continuez sur l’A-1227. Après avoir passé Aguas continuez puis tournez à gauche vers la HU-V-3311 jusqu’à Ibieca. Il y a 11,3 km au total.

near_me Point 23

Continuez sur l’A-1227. Après avoir passé Aguas continuez puis tournez à gauche vers la HU-V-3311 jusqu’à Ibieca. Il y a 11,3 km au total.

Ibieca

Le village d’Ibieca se trouve dans un environnement caractérisé par les cultures céréalières, au milieu des oliviers et des champs de blé. Un charmant hameau de la communauté des communes de la Hoya de Huesca / Plana de Huesca qui s’articule autour de la place et de l’église paroissiale de San Clemente. Un des éléments les plus remarquables du village se trouve toutefois à deux kilomètres : l’église de San Miguel de Foces, le seul vestige du monastère fondé par la famille Foces. L’intérêt de la visite réside dans la rencontre de l’esprit cistercien avec les débuts du gothique et dans son bel ensemble de fresques qui s’inscrit dans le gothique linéaire. Pour les amateurs de randonnée, Ibieca fait également partie du chemin naturel de la Hoya de Huesca.

Fin de l'itinéraire

Depuis Ibieca prenez la HU-V-3311 pour arriver à la N-240 et continuez jusqu’à Huesca. Il y a 24,5 km au total. En revenant à Ayerbe ou à Castillo de Loarre vous pourrez continuer la Route des Rois d’Aragon ou bien commencer la Route des Châteaux.

near_me Fin de l'itinéraire

Depuis Ibieca prenez la HU-V-3311 pour arriver à la N-240 et continuez jusqu’à Huesca. Il y a 24,5 km au total. En revenant à Ayerbe ou à Castillo de Loarre vous pourrez continuer la Route des Rois d’Aragon ou bien commencer la Route des Châteaux.

Huesca / Uesca local_gas_stationlocal_hotelrestaurant

La découverte de Huesca commencera par la cathédrale de style gothique qui a été construite sur l’ancienne mosquée. Elle possède un beau retable Renaissance. La mairie se trouve juste en face dans un palais Renaissance aragonais du XVIe siècle. Quelques mètres plus loin, le musée de Huesca très intéressant à visiter s’étend dans le palais roman des rois d’Aragon contigu. Dans le vieux quartier il faudra visiter l’église et le cloître de San Pedro el Viejo, dont la plus grande partie a été construite au XIIe siècle. Il représente un des plus beaux exemples du style roman aragonais. La chapelle de San Bartolomé abrite également une sépulture royale.

La visite se poursuivra par une promenade dans le parc de Miguel Servet au centre de la ville, dans la rue du Coso où se trouve le casino (lieu de réunions réservé aux hommes) de style Art nouveau et jusqu’aux murailles musulmanes pour enfin reprendre des forces dans les bars à tapas ou déguster les célèbres spécialités de ses pâtisseries. La grande silhouette du château de Montearagón apparaît à proximité de la ville.