Route de la Toscane Aragonaise

Cet itinéraire nous emmène à la découverte des régions du Matarraña et du Bas-Aragon. Le Matarraña est un magnifique et fascinant territoire qui a su à lui seul devenir une référence en matière de détente, de déconnexion et de slow en Espagne. Des villages en pierre, au charme médiéval, un impressionnant patrimoine culturel et une nature aragonaise et méditerranéenne à la fois captivante et paisible, font de cette route un itinéraire idéal si vous êtes en quête de charme local, bucolique et authentique.

Cette route passe également par cinq localités du Bas-Aragon. Une terre spéciale, dotée d’incroyables paysages, avec une identité qui s’est forgée depuis des siècles, à l’image de sa Semaine sainte, déclarée d’intérêt touristique culturel. La « Route des Ibères du Bas-Aragon » ou encore la « Route des voûtes du froid » (d’anciens puits à neige creusés sous terre) font partie des nombreux autres attraits de ce magnifique territoire.

Renseignements utiles

  • Distance:
    179,5 km

    Temps estimé sans arrêts:4h 21 min

    Étapes recommandées: 4

Étapes recommandées

    1. Calaceite – Valderrobres
    2. Valderrobres – Parrisal de Beceite – Beceite
    3. Beceite – La Cerollera
    4. La Cerollera – Aguaviva
    1. Aguaviva – La Cerollera
    2. La Cerollera – Beceite
    3. Beceite – Parrisal de Beceite – Valderrobres
    4. Valderrobres – Calaceite

Carte

Indications et points d'intérêt

Félicitations! Vous allez découvrir la route Slow Driving "Route de la Toscane Aragonaise".
Veuillez suivre les indications proposées et ne perdez aucune information sur ces magnifiques destinations. En route!

Points de la route "Route de la Toscane Aragonaise"

DÉBUT

Calaceite est une commune de la région du Matarraña, dans la province de Teruel, Communauté autonome d’Aragon, Espagne.

near_me DÉBUT

Calaceite est une commune de la région du Matarraña, dans la province de Teruel, Communauté autonome d’Aragon, Espagne.

Calaceite local_hotelrestaurantlocal_gas_station

Cette localité est située dans l’interfluve des rivières Algars et Matarraña. Sa topographie présente un relief peu marqué, caractérisé par la présence de buttes-témoins (isolées) et de nombreux champs de culture.

Calaceite vit naître l’archéologue Juan Cabré et abrite un musée qui porte son nom, ainsi que d’importants sites archéologiques, principalement ibères, notamment ceux des villages de San Antonio (du Ve au IIIe siècle av. J.-C.) et celui de Tossal Redó.

La grande richesse patrimoniale de Calaceite réside dans le charme et la beauté de son centre-ville, déclaré Ensemble historique et artistique, où se mêlent le caractéristique ton doré de la pierre et la couleur marron de ses toits. En vous promenant dans ses rues, vous ne cesserez de faire de nouvelles découvertes qui vous offriront une nouvelle perspective sur la localité. Parmi ses édifices, ne manquez pas celui de la mairie, de style Renaissance du XVIIe siècle, la Plaza de España et ses belles arcades, et l’église paroissiale de l’Assomption, dont l’extérieur offre une image imposante.

Point 1

Quitter Calaceite par l’avenue Aragón N-420 et un peu plus loin, tourner à gauche en empruntant la TE-V-3001 pour rejoindre Torre del Compte.

near_me Point 1

Quitter Calaceite par l’avenue Aragón N-420 et un peu plus loin, tourner à gauche en empruntant la TE-V-3001 pour rejoindre Torre del Compte.

Torre del Compte local_hotelrestaurant

La rivière Matarraña traverse cette jolie municipalité du sud au nord et arrose bon nombre de ses champs de culture.

Le centre-ville abrite de remarquables édifices construits en pierre de taille, en particulier le bâtiment de la mairie et ceux de la Calle Mayor et de la Plaza Mayor.

L’église paroissiale de style gothique est dédiée à saint Pierre martyr. La silhouette de la tour-clocher de style baroque se démarque dans le paysage urbain.

À l’origine, la localité était entourée de murailles et possédait six portes, dont il ne reste que la porte de San Roque, à l’extrémité sud, offrant des vues magnifiques sur la vallée.

À l’écart du village, sur les hauteurs, vous trouverez l’ermitage de San Juan Bautista (Saint-Jean-Baptiste), et la « Voie Verte », la route des cyclistes par excellence.

Point 2

Prendre la direction du sud-ouest vers l’avenue Doctor Leopoldo Monserrat / TE-V-3001. Plus loin, suivre la route A-231 puis la TE-V-3006 pour rejoindre La Fresneda.

near_me Point 2

Prendre la direction du sud-ouest vers l’avenue Doctor Leopoldo Monserrat / TE-V-3001. Plus loin, suivre la route A-231 puis la TE-V-3006 pour rejoindre La Fresneda.

La Fresneda local_hotelrestaurant

Cette localité est située sur le flanc d’une colline faisant face à la vallée du Matarraña, où les roches argiles et calcaires ont donné naissance à un relief aux formes douces.

Le centre historique de cette localité a été déclaré Ensemble historique et artistique. Pour connaître cette magnifique localité, il est possible de suivre un itinéraire ascendant, qui nous conduira jusqu’à sa partie la plus élevée, où se trouve l’ermitage de Santa Bárbara, et dans l’autre partie, aux vestiges de son ancien château.

Parmi les édifices les plus remarquables figurent le bâtiment de la mairie, de style Renaissance, l’une des constructions les plus monumentales de la province. L’église paroissiale de Santa María la Mayor (Sainte-Marie-la-Grande) domine l’ensemble urbain, aux pieds de l’ancien château.

Parmi les autres édifices d’intérêt figurent la chapelle du Pilar et le Palais de la Encomienda (la commanderie), orné des blasons de l’ordre de Calatrava.

La Calle Mayor abrite un bel ensemble d’édifices des XVIe et XVIIe siècles, et sur la Plaza Mayor, vous découvrirez plusieurs grandes bâtisses des XVIIe et XVIIIe siècles.

Enfin, à 4 km de la localité se trouve l’un des monuments les plus emblématiques du Matarraña, le sanctuaire de la Virgen de Gracia (Vierge de Grâce).

Point 3

Quitter La Fresneda par l’avenue Virgen de Gracia puis continuer sur la TE-V-3006 et parcourir 6 km pour rejoindre La Portellada.

near_me Point 3

Quitter La Fresneda par l’avenue Virgen de Gracia puis continuer sur la TE-V-3006 et parcourir 6 km pour rejoindre La Portellada.

La Portellada – Cascade du Salt local_hotel

Non loin de Valcerrobres, la Portellada faisait anciennement partie de La Fresneda, dont elle a pris son indépendance il y a environ 200 ans.

Parmi les édifices les plus remarquables figure celui de la mairie, construit entre les XVIe et XVIIe siècles. Pour ce qui est des édifices religieux, l’église est dédiée à saint Côme et saint Damien et fut construite au XVIIe siècle. Dans la Calle Mayor, près de l’église, vous trouverez d’anciennes constructions maintenues en bon état de conservation, qui valent la peine de s’y arrêter un instant.

La chute d’eau de la rivière Tastavins, affluent de la rivière Matarraña, est l’un des plus jolis endroits de la zone, là où le cours du Tastavins crée une magnifique cascade d’environ vingt mètres. Le débit de la chute d’eau dépend des pluies et pendant les périodes de sécheresse, la cascade disparaît. Dans sa partie supérieure, vous pourrez observer un spectaculaire jeu de formes produites par l’érosion.

Il est possible d’accéder à la cascade en voiture, en réalisant une excursion en partant de l’un des proches villages, ceux de La Cañada de Verich, La Fresnada ou encore Portellada. L’itinéraire longe les champs d’amandiers en fleurs, une explosion de couleurs et un délicieux arôme que vous rapporterez en souvenir.

Au printemps, il est impressionnant de voir l’eau chuter avec force en raison des pluies qui ont fait monter le niveau de la rivière Tastavins. Sous la cascade se trouve une petite plage, idéale pour une baignade rafraîchissante dans les eaux cristallines de la mare qui se forme. En été, lorsque la quantité d’eau est réduite, vous pourrez apprécier les formes fantasques modelées par l’eau et le temps dans les roches de la cascade.

Point 4

Quitter La Portellada par la route TE-V-3004 et parcourir 10 km pour rejoindre Valderrobres.

near_me Point 4

Quitter La Portellada par la route TE-V-3004 et parcourir 10 km pour rejoindre Valderrobres.

Valderrobres local_hotellocal_gas_station

Valderrobres fut pendant des siècles un fief de l’épiscopat de Saragosse. La beauté de cette spectaculaire commune a conduit à la déclarer Ensemble historique et artistique. L’ensemble urbain se déploie sur le flanc d’une colline délimitée à sa base par la rivière Matarraña et sur ses hauteurs par l’impressionnant ensemble formé par le château et l’église paroissiale. Les premières constructions furent édifiées juste au bord de la rivière.

La localité présente de remarquables exemples du gothique aragonais, dont l’église de Santa María La Mayor (Sainte-Marie-la-Grande) datant du début du XVe siècle et déclarée Monument historique et artistique en 1982. On remarquera également l’hôtel de ville, un bel édifice de style Renaissance construit au XVIe siècle et situé dans la partie inférieure de la localité, près du pont qui se dresse au-dessus du Matarraña.

Le village ne manque pas de détails pittoresques : portails à voussoirs, rangées de balcons et pavages en galets. Les portes de San Roque et Bergós et quelques demeures seigneuriales, comme celles situées près de la Plaza de España ne manqueront pas d’attirer votre attention.

Le cadre naturel environnant est particulièrement attrayant : vous y découvrirez l’ermitage de Los Santos (des saints) et celui de Sant Miquel de Espinalbar, la montagne de La Caixa et le passage de la Vía Verde (la voie verte).

Point 5

Quitter Valderrobres par l’avenue Cortes de Aragón A-231 et un peu plus loin, tourner à gauche en empruntant la A-1413 pour rejoindre Cretas.

near_me Point 5

Quitter Valderrobres par l’avenue Cortes de Aragón A-231 et un peu plus loin, tourner à gauche en empruntant la A-1413 pour rejoindre Cretas.

Cretas local_hotelrestaurant

La localité de Cretas se situe sur la rive droite du ravin de Calapatá, sur une petite hauteur autrefois dominée par un château. Aux alentours, de précieux vestiges de peintures rupestres ont été découverts, notamment sur le site de Roca dels Moros ou dans le ravin dels Gascons, des endroits actuellement accessibles par la route des « Primers Pobladors » (les premiers habitants qui peuplèrent les lieux). Non loin se trouve le village ibère de Els Castellans, qui se dresse sur une colline.

Au centre-ville, vous pourrez observer les anciennes portes d’accès, de San Roque et de Valderrobres, qui marquent l’entrée dans le village. Vous trouverez également des édifices seigneuriaux, construits en robuste pierre de taille. C’est précisément l’utilisation fréquente de la pierre de taille de couleur dorée qui confère à Cretas sa beauté et son charme particulier. Vous y verrez de nombreux exemples de grandes portes à voussoirs, d’encorbellements sculptés, d’élégants avant-toits en bois et arcatures supérieures en arcs en plein cintre.

Ne manquez pas l’ermitage de la Miséricorde, du XVIe siècle, situé à l’écart de la localité et qui offre de belles vues panoramiques sur le village.

Point 6

Quitter Cretas par la route A-1413 en direction de la A-2412, puis parcourir 9,3 km jusqu’à la A-2412 et continuer jusqu’à Beceite.

near_me Point 6

Quitter Cretas par la route A-1413 en direction de la A-2412, puis parcourir 9,3 km jusqu’à la A-2412 et continuer jusqu’à Beceite.

Beceite local_hotelrestaurant

La Préhistoire, la civilisation romaine, la culture arabe, toutes sont présentes dans cette jolie localité située en haut d’une colline sur la rive droite de la rivière Matarraña, et dont le territoire communal englobe une bonne partie de la zone de « Los Puertos » (les cols).

Beceite se caractérise par un paysage d’une grande beauté et abrite notamment la fameuse gorge calcaire « El Parrizal » ou « Parrisal », un site naturel magnifique, peuplé d’une faune d’une grande diversité, avec des espèces comme le bouquetin ibérique, mais aussi des sangliers, des aigles, des vautours, des éperviers… Ce site abrite également encore quelques exemples d’art rupestre.

En été, vous pourrez également profiter des mares de la rivière Ulldemó, à « La Pesquera » et de la piscine naturelle de la rivière Matarraña.

Beceite, commune déclarée Ensemble historique et artistique, présente un tracé urbain complexe, parsemé de nombreuses portes et ruelles, qui lui confèrent un véritable charme. Un charme auquel contribue également la disposition d’une grande partie de ses rues, étroites et aux pentes prononcées.

Quelques éléments en pierre de taille ont subsisté sur les façades, ainsi que des portes à voussoirs, des balcons sur encorbellements et des rebords de fenêtres en moulure.

Point 7

En partant de Beceite par la rue Ronda, prendre la direction Camino (chemin) del Parrizal et continuer sur 5,4 km.

near_me Point 7

En partant de Beceite par la rue Ronda, prendre la direction Camino (chemin) del Parrizal et continuer sur 5,4 km.

El Parrizal de Beceite

La jolie route de la gorge du Parrizal de Beceite est l’une des plus spectaculaires du Matarraña. Il s’agit d’un itinéraire simple, qui nous fait pénétrer dans le massif des Puertos (cols) de Beceite, en suivant le cours de la rivière Matarraña.

En partant de Beceite et en suivant les panneaux indicateurs, vous arriverez jusqu’à un chemin rural (en majeure partie goudronné, étroit et sans accotement).

La première partie de la route du Parrizal suit un chemin non goudronné. C’est un chemin de 800 m, accessible pour les poussettes, fauteuils roulants, les personnes du troisième âge et pour se promener avec des chiens. Il suit un itinéraire balisé comme route botanique, où vous découvrirez aussi les peintures rupestres de La Fenellasa, appartenant à l’art schématique levantin et déclarées Patrimoine mondial par l’UNESCO, dans le cadre de l’ensemble de peintures rupestres de l’arc méditerranéen.

À partir du site de Pla de la Mina commence une excursion de 11 km (aller et retour). Après ces 800 premiers mètres, vous verrez une passerelle en bois qui nous indique que pendant une heure et demie nous remonterons le cours de la rivière jusqu’à son lit, jusqu’à parvenir à Los Estrechos (les goulets), deux parois verticales en pierre de 200 mètres de long, 60 mètres de haut et d’un mètre de large à certains endroits.

Point 8

En partant du Camino (chemin) del Parrizal, suivre la A-2412 jusqu’à la rue Santiago Hernández Ruiz/A-231. Prendre la bifurcation vers la A-1414 pour rejoindre Fuentespalda.

near_me Point 8

En partant du Camino (chemin) del Parrizal, suivre la A-2412 jusqu’à la rue Santiago Hernández Ruiz/A-231. Prendre la bifurcation vers la A-1414 pour rejoindre Fuentespalda.

Fuentespalda local_hotelrestaurant

La localité de Fuentespalda s’étend au pied des contreforts des cols de Beceite, là où la rivière Tastavins parcourt du sud au nord toute la limite occidentale de ce territoire. Le relief, très accidenté, présente un paysage de grande valeur écologique.

Fuentespalda possède de nombreuses demeures seigneuriales de grand intérêt. On remarquera notamment celles construites dans les rues de Llana, San Francisco, del Puente et celles de la Calle Mayor. Pour ce qui est de l’architecture populaire, on remarquera des constructions en maçonnerie aux murs crépis de couleur indigo, les vérandas et leurs élégants avant-toits en bois.

Aux alentours se trouve la grotte connue sous le nom de Coveta del Aigua, l’ermitage de San Miguel et celui de Santa Bárbara.

Point 9

Quitter Fuentespalda par l’avenue Maestrazgo/A-1414 et continuer sur cette route jusqu’à Peñarroya de Tastavins.

near_me Point 9

Quitter Fuentespalda par l’avenue Maestrazgo/A-1414 et continuer sur cette route jusqu’à Peñarroya de Tastavins.

Peñarroya de Tastavins local_hotelrestaurant

Cette localité est située sur le flanc ouest d’une colline, sur la rive droite de la rivière Tastavins. Son nom provient de la magnifique vue panoramique aux tons rougeâtres que l’on peut contempler à environ cinq kilomètres du village, dans les collines rocheuses (peñas) du Masmut.

Peu avant d’arriver dans la localité, vous pourrez voir un magnifique ensemble architectural : le sanctuaire de la Virgen de la Fuente (la Vierge de la Source), déclaré Monument national. Il est composé de deux églises, dont l’une de style gothique mudéjar. La toiture de style mudéjar qui couvre les cinq pans de la nef est l’un des exemples les plus impressionnants de charpenterie de style mudéjar aragonais.

L’ensemble de la localité présente de nombreux attraits : rues escarpées, maisons dotées de balcons en bois et d’avant-toits prononcés, également en bois. Vous serez surpris par la hauteur considérable des édifices (qui s’élèvent parfois sur cinq étages), les façades blanchies à la chaux et les différents éléments en saillie. Les nombreux et beaux balcons sont généralement en bois, avec les caractéristiques balustres en bois sculpté, bien que le fer forgé et la pierre soient aussi présents.

Point 10

Quitter Peñarroya par la route A-1414 et plus loin, tourner à gauche pour suivre la TE-V-3005 jusqu’à Ráfales.

near_me Point 10

Quitter Peñarroya par la route A-1414 et plus loin, tourner à gauche pour suivre la TE-V-3005 jusqu’à Ráfales.

Ráfales local_hotelrestaurant

Cette localité est située en pleine zone montagneuse, entre les bassins des rivières Tastavins et Guadalope. Elle a été déclarée Ensemble historique et artistique.

La richesse de l’architecture populaire de Ráfales se dévoile sur ses façades en pierre de taille, en maçonnerie et même en briques, sur les murs crépis bleutés ou indigo et les portes à voussoirs et avant-toits en bois.

Sur les hauteurs se dresse le château qui conserve encore quelques éléments d’origine.

Ne manquez pas de contempler la Plaza Mayor et son hôtel de ville du XVIIe siècle, avec un parvis qui s’ouvre sur de grandes portes et certaines maisons telles que celle de la rue Mesón Viejo.

À trois kilomètres de la localité se trouve l’ermitage de San Rafael, un ouvrage en pierre de taille à une seule nef, datant du XVIIIe siècle.

Aux alentours, vous trouverez également les espaces naturels de Els Estrets, la Font Vella et le musée de l’huile.

Point 11

Quitter Ráfales par la rue Roquetas jusqu’à la TE-V-3005 et continuer sur cette route pour rejoindre La Cerollera.

near_me Point 11

Quitter Ráfales par la rue Roquetas jusqu’à la TE-V-3005 et continuer sur cette route pour rejoindre La Cerollera.

La Cerollera local_hotelrestaurant

Le meilleur moyen de connaître les rues et les habitants de La Cerollera, c’est de commencer par la Plaza de la Constitución, où se trouvent les édifices les plus emblématiques de la localité : l’église paroissiale et la mairie. Ses rues cachent de belles découvertes, avec des maisons aux murs encore recouverts d’indigo. La rue Rafec abrite d’intéressants édifices qui nous parlent de la vie et de l’histoire de la localité. Au numéro 12 se trouve la splendide maison-palais du marquis de Santa Coloma, construite au XVIe siècle dans le style des maisons nobles de l’époque. Cette bâtisse réalisée en pierre de taille, avec une entrée à arc à voussoir, est dotée de la typique galerie aragonaise à petites arcades terminée par un avant-toit en bois en saillie à double rangée de modillons. Dans les environs, vous pourrez visiter le « campement du maquis », campement de la guérilla anti-franquiste qui a combattu dans la région jusqu’aux années 50.

Point 12

En partant de La Cerollera, prendre la direction du sud-ouest dans la rue Plaza, jusqu’à la rue Horno. Puis prendre la route A-1409 vers la A-2409 pour rejoindre Belmonte de San José.

near_me Point 12

En partant de La Cerollera, prendre la direction du sud-ouest dans la rue Plaza, jusqu’à la rue Horno. Puis prendre la route A-1409 vers la A-2409 pour rejoindre Belmonte de San José.

Belmonte de San José local_hotelrestaurant

Ce village est sans aucun doute l’un des plus jolis du Bas-Aragon, et le mieux est de se balader dans ses rues. Il suffit de se promener tranquillement dans le village, toujours bien garni de fleurs, pour profiter de la paix et de l’harmonie qui règnent en ce lieu. Le centre de la localité est un bel ensemble labyrinthique de rues dominées par la pierre. Son patrimoine historique est notamment constitué de l’édifice de l’hôtel de ville et de l’église del Salvador (le Sauveur), doté d’une haute tour et qui abrite un orgue magnifique. Sans oublier les demeures seigneuriales des XVIe et XVIIe siècles ou les escaliers en pierre de la rue de La Vicaría.

Une des visites incontournables de Belmonte est celle de la glacière, une impressionnante construction souterraine de plus de 10 mètres de haut qui fait partie d’un itinéraire au nom suggestif : la « Route des voûtes du froid ».

Point 13

En quittant Belmonte de San José, continuer sur la A-2409 et la A-1409 et parcourir 11,5 km pour rejoindre La Ginebrosa.

near_me Point 13

En quittant Belmonte de San José, continuer sur la A-2409 et la A-1409 et parcourir 11,5 km pour rejoindre La Ginebrosa.

La Ginebrosa local_hotelrestaurant

En arrivant à La Ginebrosa, la première chose que le voyageur perçoit, c’est l’arôme du pain cuit au four. En suivant cette odeur à la trace, vous arriverez à la boulangerie, où vous trouverez de délicieuses pâtisseries, et bien sûr, du pain. Le tracé du centre de la localité conserve sa typique structure médiévale, avec des passages et une multitude d’arches, comme celui de l’ancien couvent, celui de la forge ou celui qui fait communiquer la Calle Mayor avec la Calle del Pilar.

Cette localité conserve également une glacière communale qui fait partie de la « Route des voûtes du froid ». La thématique de cette route est l’abandon de ces puits à neige tombés en désuétude en conséquence de l’arrivée du froid industriel. Des illustrations et des affiches d’époque nous font découvrir cette partie de l’histoire.

Point 14

Quitter La Ginebrosa par la route A-1409 et parcourir 4 km pour rejoindre La Cañada de Verich.

near_me Point 14

Quitter La Ginebrosa par la route A-1409 et parcourir 4 km pour rejoindre La Cañada de Verich.

La Cañada de Verich local_hotel

En arrivant à La Cañada de Verich, l’abside de l’église paroissiale, située tout près de la route, vous souhaite la bienvenue. Dans la vieille ville, vous remarquerez rapidement la place de l’église. Construite sur deux niveaux, elle accueille les principaux édifices de la localité : son église paroissiale et de nobles édifices parmi lesquels la grande bâtisse qui accueille l’hôtel de ville.

Mais La Cañada de Verich cache d’autres secrets et intéressants édifices. Près de la route se trouve l’ermitage du Pilar, un ouvrage baroque du XVIIIe siècle. Son ancienne glacière, récemment restaurée, fait partie de la route régionale des « voûtes du froid ». Son entrée spectaculaire fait place à la voûte intérieure où la neige était stockée. Aujourd’hui, les jeux de lumière nous accompagnent dans un voyage dans le temps qui nous parle de la vie de ce bel élément d’architecture fonctionnelle. Enfin, vous pourrez visiter la Fuente del Regall, un ensemble hydraulique situé sur la Plaza de la Fuente (la place de la fontaine), avec ses sources supérieure et inférieure, cette dernière dotée d’un lavoir qui a été restauré ; sans oublier l’ancien four à pain, les norias d’irrigation qui parsèment le jardin potager de la localité, et le moulin à huile récemment restauré, qui accueille un intéressant musée qui vous expliquera le processus d’élaboration de l’huile d’olive.

Point 15

En partant de Mas de las Matas, prendre la direction de la route d’Aguaviva jusqu’à la A-225. Parcourir 4 km pour rejoindre Aguaviva.

near_me Point 15

En partant de Mas de las Matas, prendre la direction de la route d’Aguaviva jusqu’à la A-225. Parcourir 4 km pour rejoindre Aguaviva.

Aguaviva local_hotelrestaurantlocal_gas_station

La vieille ville de cette localité se distingue par la présence de la magnifique Plaza de España. Il s’agit d’une place à arcades et sur deux hauteurs qui communiquent par un escalier.

À Aguaviva, vous profiterez également d’un environnement naturel exceptionnel. Tout près de la localité, à seulement quatre kilomètres en direction de Morella, vous trouverez un endroit que vous n’êtes pas près d’oublier : l’environnement du pont de Cananillas, construit au Moyen Âge pour pouvoir franchir la rivière Bergantes. Aujourd’hui, les pierres rondes érodées par les siècles et les forêts de pins qui les entourent ont formé l’une des plus belles piscines naturelles de toute la province.

Dans cette localité, vous trouverez également d’autres glacières de la dénommée « Route des voûtes du froid ». Enfin, si vous avez la chance de visiter la localité un 28 août, vous pourrez assister aux festivités du « Santísimo Misterio » (très saint mystère), pendant lesquelles ses rues se parent de surprenants tapis de sciure colorés, un événement déclaré Fête d’intérét touristique en Aragon et qui constitue un magnifique exemple d’art éphémère.

Fin de l'itinéraire

Quitter La Cañada de Verich par la route A-1409 et parcourir 14,6 km pour rejoindre Aguaviva.

near_me Fin de l'itinéraire

Quitter La Cañada de Verich par la route A-1409 et parcourir 14,6 km pour rejoindre Aguaviva.

Aguaviva local_hotelrestaurantlocal_gas_station

La vieille ville de cette localité se distingue par la présence de la magnifique Plaza de España. Il s’agit d’une place à arcades sur deux hauteurs qui communiquent par un escalier.

À Aguaviva, vous profiterez également d’un environnement naturel exceptionnel. Tout près de la localité, à seulement quatre kilomètres en direction de Morella, vous trouverez un endroit que vous n’êtes pas près d’oublier : le site du pont de Cananillas, construit au Moyen Âge pour pouvoir franchir la rivière Bergantes. Aujourd’hui, les pierres rondes érodées par les siècles et les forêts de pins qui les entourent ont formé l’une des plus belles piscines naturelles de toute la province.

Dans cette localité, vous trouverez également d’autres glacières de la dénommée « Route des voûtes du froid ». Enfin, si vous avez la chance de visiter la localité un 28 août, vous pourrez assister aux festivités du « Santísimo Misterio » (très saint mystère), pendant lesquelles ses rues se parent de surprenants tapis de sciure colorés, un événement déclaré Fête d’intérêt touristique en Aragon et qui constitue un magnifique exemple d’art éphémère.