Route des Origines du Royaume

Cette route conduit aux vallées les plus vertes des Pyrénées aragonaises : Hecho et Ansó. L’influence atlantique sur le climat, avec des pluies plus fréquentes et des températures plus douces, associée à l’altitude inférieure des montagnes confère à ces vallées un aspect plus doux qui contraste avec les autres sites des Pyrénées aragonaises.

Une échappée tranquille dans cet environnement exceptionnel permettra également de découvrir les origines du royaume d’Aragon  et l’impressionnant monastère de San Juan de la Peña et sa sépulture royale ainsi que les vallées où l’Aragon prend sa source.

Renseignements utiles

  • Distance:
    117 km

    Temps estimé sans arrêts:2 h 44 min

    Étapes recommandées: 2-3

Étapes recommandées

    1. Aratorés – Ansó
    2. Ansó – San Juan de la Peña – Bernués
    1. Bernués – San Juan de la Peña – Ansó
    2. Ansó – Aratorés

Carte

Indications et points d'intérêt

Félicitations! Vous allez découvrir la route Slow Driving "Route des Origines du Royaume".
Veuillez suivre les indications proposées et ne perdez aucune information sur ces magnifiques destinations. En route!

Points de la route "Route des Origines du Royaume"

DÉBUT

Cette route démarre à Aratorés, village à une heure et demie en voiture de Huesca en direction Jaca, d’abord puis la France après.

near_me DÉBUT

Cette route démarre à Aratorés, village à une heure et demie en voiture de Huesca en direction Jaca, d’abord puis la France après.

Aratorés local_hotel

Aratorés est un petit village situé dans une plaine au pied de la sierra de los Ángeles,   près de la rivière Aragón. Parmi les villages de la vallée, c’est celui qui a le mieux préservé l’architecture traditionnelle et l’ambiance rurale. Une promenade au fil de ses rues paisibles permettra d’admirer d’intéressants bâtiments en bon état ou très bien restaurés. L’église paroissiale de San Juan Bautista d’origine romane (XIIe siècle) a été agrandie et restaurée lors de l’époque baroque. Mais l’élément le plus connu du temple est la pierre tombale, datée de l’an 901, qui est encastrée dans le sol à l’extérieur près du portail. Elle provient d’une ancienne chapelle avoisinante.

Point 1

En commençant la route à Aratorés, vous parcourrez 3,7 km sur une route sinueuse vers l’ouest jusqu’à Borau. Il y a un rond-point à moitié chemin.

near_me Point 1

En commençant la route à Aratorés, vous parcourrez 3,7 km sur une route sinueuse vers l’ouest jusqu’à Borau. Il y a un rond-point à moitié chemin.

Borau local_hotelrestaurant

Borau est un village situé à plus de 1.000 mètres d’altitude, traversé par la rivière Lubierre. Autrefois, elle avait le statut de villa (ville bénéficiant de privilèges) et par conséquent un certain rang, ce qui est reflété sur certaines façades et de nombreuses maisons qui ont été soigneusement restaurées.

Ses rues étroites et pavées regorgent de détails : l’église du XVIe siècle qui domine et surveille le village, les toits en ardoise et en lauze et les cheminées pyrénéennes font du village un des mieux conservés de la région. Borau constitue également un excellent point de départ pour partir à la découverte des Pyrénées. À quelques kilomètres de Jaca et des stations de ski d’Astún, Candanchú et du Somport, il offre également un vaste réseau de sentiers balisés.

Point 2

Depuis Borau, prenez la direction nord. 1 km après, tournez à droite sur un chemin de terre direction l’ermitage qui est indiqué.

near_me Point 2

Depuis Borau, prenez la direction nord. 1 km après, tournez à droite sur un chemin de terre direction l’ermitage qui est indiqué.

Ermita de San Adrián de Sasabe

San Adrián de Sasabe se trouve non loin de Borau et il fut un des principaux monastères du haut Moyen Âge.  Le seul vestige du monastère est la splendide église romane. Premier siège épiscopal aragonais, il est situé à la confluence de deux canyons, sur un site étrange et peu propice à toute construction, mais un tel emplacement n’a pas dû être le fruit du hasard.

Ce temple roman (Xe siècle) réunit, comme la chapelle d’Iguácel, les caractéristiques du style roman lombard et propre à Jaca, soulignant les différentes époques de sa construction. Il conserve de beaux chapiteaux et d’intéressantes inscriptions et il fait partie des principaux monastères de l’histoire de l’Aragon. Selon la légende, le monastère a été un des lieux des Pyrénées à recevoir le Saint Graal lors de son passage à San Juan de la Peña avant d’être accueilli par la cathédrale de Valencia.

Point 3

Prenez le chemin de terre pour revenir à la route. Tournez à droite et continuez sur cette route vers le nord-ouest jusqu’à Aísa.

near_me Point 3

Prenez le chemin de terre pour revenir à la route. Tournez à droite et continuez sur cette route vers le nord-ouest jusqu’à Aísa.

Aísa local_hotelrestaurant

Aísa donne le nom à une des moins connues mais des plus belles vallées des Pyrénées aragonaises. Le village se trouve à plus de 1.000 m. d’altitude au sud du pic d’Aspe, constituant un des paysages les plus spectaculaires des Pyrénées.

Cette vaste commune accueille également la prestigieuse station de ski de Candanchú, la plus ancienne d’Espagne. Le village d’Aísa possède de magnifiques maisons qui ont été très bien conservées et restaurées avec soin en respectant le style de l’architecture populaire de montagne. Des toits en ardoise, de belles cheminées et des façades en pierre apparente se succèdent harmonieusement au fil des rues. Ce village appartient avec Jasa, Aragüés del Puerto, Ansó, Hecho et La Canal de Berdún, au Paysage protégé du Parc naturel des vallées occidentales. 

Point 4

Le tronçon d’Aísa à Jasa est très sinueux. Vous verrez des fosses sur une grande partie. Depuis Aísa, allez vers le nord par l’A-2605. Il y a 9,8 km de parcours.

near_me Point 4

Le tronçon d’Aísa à Jasa est très sinueux. Vous verrez des fosses sur une grande partie. Depuis Aísa, allez vers le nord par l’A-2605. Il y a 9,8 km de parcours.

Jasa local_hotelrestaurant

La petite commune de Jasa se cache sur la rive gauche de la vallée d’Osia, sur un terrain de moyenne montagne parsemé de forêts. Le coecoeccœur du village se trouve au bord d’une terrasse qui domine l’entrée du canyon Larrigo.

L’église paroissiale de Nuestra Señora de la Asunción se distingue par son architecture traditionnelle de montagne. Quelques bordas (maisonnettes en pierre) comme celle de Sandiniés parsèment la commune et complètent cette galerie d’architecture traditionnelle. Un réseau de sentiers traditionnels  et de pistes modernes permet d’accéder à différents sites de la commune dont la cime de la sierra de Luesia qui offre de magnifiques points de vue et à laquelle les visiteurs accèderont par la route d’Aisa. Une partie de la commune est occupée par le Parc naturel des vallées occidentales.

Point 5

Sortez de Jasa pour emprunter la  route descendant d’Aragüés del Puerto, autre joyau des Pyrénées (A-2605). En sortant vous traverserez la rivière Osia. Allez vers l’ouest puis prenez à droite, l’A-176 direction nord jusqu’à Hecho. Ce parcours représente 14,8 km.

near_me Point 5

Sortez de Jasa pour emprunter la  route descendant d’Aragüés del Puerto, autre joyau des Pyrénées (A-2605). En sortant vous traverserez la rivière Osia. Allez vers l’ouest puis prenez à droite, l’A-176 direction nord jusqu’à Hecho. Ce parcours représente 14,8 km.

Hecho/Echo local_gas_stationlocal_hotelrestaurant

La vallée de Hecho/Val de Echo est un des sites des Pyrénées qui vaut la peine d’être visitée. Il s’agit d’une part d’un splendide environnement naturel qui abrite encore des espèces comme l’ours brun  ou le gypaète barbu et d’autre part ses habitants ont su conservé ses traditions et sa culture. Une variante de la langue aragonaise, le cheso, est un de ses trésors. La Selva de Oza est également un des plus bels endroits des Pyrénées : cette splendide forêt mixte est peuplée de sapins, de pins et de hêtres. Le spectaculaire défilé de la Boca del Infierno et la vallée de Guarrinza  tapissée de belles prairies vertes sont d’autres sites exceptionnels.

Le village d’Hecho/Echo, qui donne son nom à la vallée, a été très bien conservé et doit sa renommée à son architecture traditionnelle particulière. Une promenade au fil de ses rues permettra de découvrir une architecture en pierre où les portes, les murs, les fenêtres, les balcons et les cheminées ont leur propre caractère. L’église de San Martín de style roman offre une belle vue sur le village ; le musée ethnologique Casa Mazo et sa collection de costumes traditionnels que les Chesos ont été fiers de porter jusqu’au tournant du XXe siècle ou le musée de sculptures contemporaines en plein air font partie des autres curiosités du village qui vaudront le détour.

Point 6

Depuis Hecho prenez la route en direction nord en sortant par la rue Cruz Alta. Parcourez 2,4 km jusqu’au Monastère de Siresa.

near_me Point 6

Depuis Hecho prenez la route en direction nord en sortant par la rue Cruz Alta. Parcourez 2,4 km jusqu’au Monastère de Siresa.

Siresa local_hotelrestaurant

À quelques kilomètres d’Hecho/Echo l’imposant monastère roman de San Pedro de Siresa (IXe siècle) viendra à la rencontre des visiteurs. Son origine carolingienne atteste l’influence du royaume franc sur les origines de l’Aragon. L’actuelle église paroissiale est le seul témoin de l’ensemble monastique de San Pedro.

À l’extérieur, le bâtiment est fascinant et ses dimensions révèlent un passé glorieux. En forme de croix latine, l’église possède une abside semi-circulaire et un extraordinaire portail occidental. Une succession d’arcs en plein cintre aveugles couvrent le corps de la nef près de solides contreforts qui renforcent son allure imposante. À l’entrée, un magnifique tympan est orné du traditionnel chrisme. Le temple et le beau village de Siresa voisin forme un des ensembles urbains les plus singuliers du pays de Jaca. On raconte traditionnellement que les fonts baptismaux auraient servi au baptême du roi aragonais Alfonso I el Batallador.

Point 7

Une fois à Siresa, faites le chemin inverse vers Hecho, après Hecho, depuis le paseo San Antón tournez à droite en prenant l’A-176 direction Ansó.

near_me Point 7

Une fois à Siresa, faites le chemin inverse vers Hecho, après Hecho, depuis le paseo San Antón tournez à droite en prenant l’A-176 direction Ansó.

Ansó local_hotelrestaurant

Ansó est un village monumental et l’exemple vivant de l’architecture populaire pyrénéenne. Il fait partie des villages les mieux conservés des Pyrénées aragonaises. Déclaré Ensemble historique, Bien d’intérêt culturel et inscrit dans la liste des plus jolis villages d’Espagne, ses maisons à l’architecture définie présentent une profusion de terrasses, balcons, arcs en voussoirs ainsi que les cheminées typiques de la région qui couronnent les beaux toits en tuile d’Ansó.

Une tour médiévale du XIVe siècle se dresse entre les rues et les maisons construites en pierre de rivière ainsi que l’église paroissiale de San Pedro  (XVIe siècle). Les habitants ont su conserver les coutumes et les traditions et le costume traditionnel fait partie des plus riches et des plus variés de la Péninsule. Le costume traditionnel d’Ansó est un des plus anciens d’Europe et révèle l’identité de la vallée. Le costume et son histoire sont à l’honneur au Musée du Costume d’Ansó.

La vallée suspendue de Aguas Tuertas (abritant un dolmen de 5.000 ans) ou le lac Ibón de Estanés d’une eau couleur émeraude sont deux autres sites remarquables de la commune.

Point 8

À Ansó, reprenez l’A-176 vers le sud. Au bout d’un moment le tronçon se prolongera sur l’A-1602, que vous prendrez en direction de Berdún. Ce parcours représente 16,2 km qui longe à droite et à gauche sur une grande partie la rivière Veral avec un paysage spectaculaire.

near_me Point 8

À Ansó, reprenez l’A-176 vers le sud. Au bout d’un moment le tronçon se prolongera sur l’A-1602, que vous prendrez en direction de Berdún. Ce parcours représente 16,2 km qui longe à droite et à gauche sur une grande partie la rivière Veral avec un paysage spectaculaire.

Foz de Biniés

La Foz de Biniés est un canyon spectaculaire situé entre Bedún et Ansó,  qui a été déclaré site d’importance communautaire (SIC). Il fait partie du Paysage protégé des Foces de Fago et Biniés.

Cette grande gorge fluviale  qui s’étend sur 5 kilomètres a été creusée par la rivière Veral au fil de siècles d’érosion des pierres calcaires. Le résultat est un paysage surprenant et l’une des plus belles gorges des Pyrénées qui présente des parois verticales de plus de 200 mètres de haut. Des forêts mixtes et caducifoliées habillent les montagnes aux côtés d’imposantes étendues de chênes et de hêtres. Au pied de la route, au nord du canyon en direction d’Ansó, le mirador de la Foz de Biniés a été aménagé avec des tables en bois et un panneau d’interprétation des différents oiseaux de la région.

Point 9

Ce parcours consiste à prolonger le précédent. Sur les hauteurs, prenez la route à gauche vers Biniés qui vous conduira directement au village.

near_me Point 9

Ce parcours consiste à prolonger le précédent. Sur les hauteurs, prenez la route à gauche vers Biniés qui vous conduira directement au village.

Biniés

Le village de Biniés est situé à l’entrée de la vallée d’Ansó, à la lisière des vallées d’Hecho et de Navarre. Il présente deux bâtiments remarquables : l’église paroissiale  de style baroque et le château-palais des Urriés.

L’église dédiée à San Salvador est composée d’une seule nef avec des chapelles latérales. La tour à base carrée est composée de deux parties. Le château qui domine une vaste étendue arrosée par la rivière Veral est une propriété privée. Il se développe autour d’un plan quadrangulaire aux dimensions réduites avec des tours à chacun de ses angles, plus hautes que les murs qui les relient. Ce château-palais est considéré comme une des principales forteresses du bas Moyen Âge de la région.

Point 10

Pour arriver à Berdún reprenez le même chemin d’entrée depuis Biniés puis rejoignez la route A-1602 vers le sud-ouest sur 4,8 km. Vous laisserez le paysage Pyrénéen derrière vous, la Foz de Binies et les champs d’amandiers pour arriver sur une plaine céréalière.

near_me Point 10

Pour arriver à Berdún reprenez le même chemin d’entrée depuis Biniés puis rejoignez la route A-1602 vers le sud-ouest sur 4,8 km. Vous laisserez le paysage Pyrénéen derrière vous, la Foz de Binies et les champs d’amandiers pour arriver sur une plaine céréalière.

Berdún local_hotelrestaurant

Le hameau du Berdún se trouve sur une colline qui domine les vastes cultures de céréales de la Canal de Berdún. Il a été déclaré Bien d’intérêt culturel du Chemin de Saint Jacques de Compostelle. Au fil de ses rues, les visiteurs pourront découvrir les vestiges de ses anciens remparts et une des quatre portes de l’époque.

Son vieux quartier est très intéressant et les multiples blasons et  armoiries des maisons sont les témoins d’un passé glorieux. De magnifiques façades et d’autres détails architecturaux et décoratifs ornent les palais et les maisons seigneuriales comme celle du Marqués de La Cadena y Esclarín. Léglise monumentale de Santa Eulalia est à visiter.  Il s’agit d’un grand bâtiment construit en pierre et en brique au cours de différentes périodes. À l’intérieur, il faudra admirer la balustrade de clôture du chœur et son pupitre, le baldaquin et les stalles, l’orgue baroque et le retable majeur dédié à Santa Eulalia.

Point 11

Sortez vers le sud par la place Mercadal en descendant et en laissant derrière vous le vieux quartier de Berdún pour rejoindre la N-240. Ce trajet est de 9 km.

near_me Point 11

Sortez vers le sud par la place Mercadal en descendant et en laissant derrière vous le vieux quartier de Berdún pour rejoindre la N-240. Ce trajet est de 9 km.

Puente la Reina de Jaca local_gas_stationlocal_hotelrestaurant

Puente la Reina est la principale commune qui regroupe également Santa Engracia et Javierregay. Il s’agit d’un noyau urbain moderne qui est apparu spontanément à un emplacement privilégié, aux croisements des routes de  Pamplona, Jaca, Huesca, vallées d’Hecho, Ansó ainsi qu’Aragüés del Puerto et Jasa.

Cette agglomération moderne doit son nom à un ancien pont médiéval dont les vestiges se trouvent à un kilomètre en amont du pont actuel. Au Moyen Âge, le village ou villa Osturit ou Astorito se trouvait à l’emplacement du village. Astorito était la capitale royale, abritant différentes demeures et propriétés rustiques des rois d’Aragon. Mentionnée dans le Codex Calixtinus du XIIe siècle, elle faisait partie des étapes essentielles du Chemin de Saint Jacques de Compostelle en Aragon. Rattachée au monastère de Veruela, elle passa ensuite sous la propriété de l’église de Jaca au XIIIe siècle puis se dépeupla ultérieurement.

Point 12

Sortez de Puente la Reina de Jaca en traversant la rivière Aragón et suivez la N-240 direction est. Au carrefour tournez à droite pour prendre l’A-1603 direction Santa Cruz de la Serós et San Juan de la Peña. Le trajet est de 13,2 km.

near_me Point 12

Sortez de Puente la Reina de Jaca en traversant la rivière Aragón et suivez la N-240 direction est. Au carrefour tournez à droite pour prendre l’A-1603 direction Santa Cruz de la Serós et San Juan de la Peña. Le trajet est de 13,2 km.

Santa Cruz de la Serós local_hotelrestaurant

Santa Cruz est parmi les villages d’Aragon celui qui a le mieux conservé son architecture traditionnelle, avec des maisons en pierre et leurs toits de lauzes, de belles cheminées tronconiques couronnées des célèbres chasses-sorcières, des fenêtres, des balcons… Santa Cruz  présente deux églises à visiter : la monumentale église de Santa María et l’église de San Caprasio. Avec ses formes imposantes, Santa María est un des joyaux du style roman aragonais du XIIe siècle et son clocher à plusieurs étages est le plus spectaculaire de l’art roman en Aragon. L’église est restée presque intacte alors que les différentes dépendances de l’ancien monastère ont disparu au fil du temps. En bas du village, l’église de San Caprasio est intéressante à visiter et constitue le prototype de l’expression lombarde du style roman du XIe siècle.

Point 13

Sortez de Santa cruz de la Serós pour prendre l’A-1603. Ce trajet représente 8,2 km de route sinueuse jusqu’au Vieux Monastère et Nouveau Monastère de San Juan de la Peña.

near_me Point 13

Sortez de Santa cruz de la Serós pour prendre l’A-1603. Ce trajet représente 8,2 km de route sinueuse jusqu’au Vieux Monastère et Nouveau Monastère de San Juan de la Peña.

San Juan de la Peña local_hotelrestaurant

À quelques kilomètres de Jaca, le monastère viejo de San Juan de la Peña brille de mille feux parmi les trésors du Moyen Âge de la région. Une visite du monastère qui disparaît sous une gigantesque masse rocheuse nous ramène aux origines de l’Aragon le plus légendaire. Ce véritable joyau de l’art roman  est un des monuments emblématiques d’Aragon et possède une valeur historique et artistique exceptionnelle, témoin entre ses murs des origines du Royaume.

L’intérieur dont la vaste chronologie débute au Xe siècle abrite une église mozarabe primitive, le Panthéon des nobles, l’église supérieure consacrée en 1094 et la belle chapelle gothique de San Victorián. Mais l’élément le plus remarquable est le magnifique cloître roman dont les chapiteaux représentent des scènes bibliques des plus expressives, ainsi que le Panthéon royal de style néoclassique, construit au XVIIIe siècle. Il accueille 27 sépultures dont celles des rois Ramiro I, Sancho Ramírez et Pedro I.

Fin de l'itinéraire

Ici, continuez simplement le trajet précédent sur cette A-1603 durant 11,3 km, sur un tracé très sinueux également. Après Bernúes, vous pourrez reprendre la Route principale des Rois d’Aragon par l’A-1205.

near_me Fin de l'itinéraire

Ici, continuez simplement le trajet précédent sur cette A-1603 durant 11,3 km, sur un tracé très sinueux également. Après Bernúes, vous pourrez reprendre la Route principale des Rois d’Aragon par l’A-1205.

Bernués

Bernués est situé sur une colline, sur l’ancienne voie royale qui reliait Saragosse et Jaca au sud du Mont Oroel et de la sierra de San Juan de la Peña.

Exemple type de village-rue, il présente d’intéressants exemples d’architecture domestique populaire comme la Casa Bisús, maison noble du XVIIe siècle ou la Casa Gairín du XVIIIe siècle. L’église paroissiale de San Martín de Tours  est de style baroque à plan rectangulaire et les murs intérieurs sont revêtus de stucs polychromés qui recouvrent les matériaux de construction moins nobles. Les retables de ses chapelles et notamment le retable majeur dédié à l’Assomption participe également à cette mise en valeur. Un chrisme roman d’origine inconnue et abîmé surmonte le portail.